Produit phare de la médecine esthétique au même titre que l’acide hyaluronique, le botox pâtit pourtant, parfois encore, d’une réputation négative auprès du grand public. Lorsqu’il est administré par un professionnel spécialisé dans la médecine esthétique, qui dispose d’une connaissance approfondie de l’anatomie faciale et qui maîtrise le dosage et les techniques d’injection, il offre d’excellents résultats sur les rides dynamiques du visage, sans effet de figement. Le botox présente en outre d’autres indications esthétiques.

En quoi consiste les injections de botox en médecine esthétique ?

Le botox est la dénomination commerciale, entrée dans le langage courant, de la toxine botulique. Cette molécule naturelle a pour propriété de neutraliser l’activité musculaire en bloquant la libération d’un neurotransmetteur spécifique, l’acétylcholine, qui permet à certains nerfs de commander les muscles auxquels ils sont liés.

En médecine esthétique, un traitement au botox consiste donc à injecter une quantité précisément définie de toxine botulique au niveau d’un muscle que l’on souhaite mettre au repos, en vue, notamment, de lisser la peau dont l’activité de ce muscle aurait provoqué le froissement progressif, entraînant la formation de rides dites d’expression.

Il s’agit d’une intervention rapide, d’une vingtaine de minutes en moyenne, qui ne nécessite pas d’anesthésie et n’entraîne pas d’éviction sociale. En cas de forte sensibilité du patient, l’application d’une crème anesthésiante est toutefois proposée.

Dans quels cas les injections de toxine botulique sont-elles recommandées ?

La principale indication du botox en médecine esthétique concerne les rides d’expression, qui se forment progressivement sur le visage sous l’effet de l’intense activité musculaire qui s’y produit presque en permanence. Des études relativement récentes ont montré que les injections de toxine botulique présentaient également une action préventive contre l’apparition de ces rides.

Parmi les rides qui peuvent être atténuées grâce au botox, on compte notamment :

  • Les rides horizontales du front ;
  • Les rides de la patte d’oie (aux coins extérieurs des yeux) ;
  • Les rides du lion (entre les sourcils) ;
  • Les rides qui se forment au niveau du cou ;
  • Les rides de la racines du nez ;
  • Les ridules qui marquent les lèvres.

Au niveau du visage, le botox se montre également efficace pour remonter des sourcils tombants ou pour affiner les traits d’une mâchoire trop carrée, ou encore pour traiter certains cas de bruxisme (grincement involontaire des dents). Il peut ainsi être utilisé dans le cadre d’un plan de traitement visant à redessiner l’ovale du visage.

L’autre indication majeure de la toxine botulique en médecine esthétique concerne le traitement de la transpiration excessive, aussi bien au niveau des aisselles que des pieds ou des mains. Le botox permet en effet de neutraliser l’activité des glandes responsables de la production de sueur.

Quand les résultats des injections de botox apparaissent-ils ?

Les effets du botox sont visibles dès 3 ou 4 jours après l’injection et deviennent optimaux environ 15 jours après la séance, soit le temps nécessaire au produit pour se stabiliser complètement dans l’organisme.

Les résultats se maintiennent ensuite pendant environ 6 mois. La toxine botulique se résorbe en effet progressivement et intégralement dans l’organisme, ce qui garantit la réversibilité de ses effets et la sécurité du traitement.

Pour conserver les effets du botox sur la durée, il est donc nécessaire de renouveler périodiquement les injections, sans toutefois trop les rapprocher, ce afin d’éviter tout risque de rejet du produit par l’organisme. Il est à noter que les résultats tendent à se maintenir plus longtemps à mesure que l’on renouvelle les séances d’injections, qu’il est donc possible d’espacer davantage avec le temps.

Publié le 15/11/2022 par le (dernière mise à jour le 15/11/2022)