Les premières rides commencent à apparaître de manière plus marquée à partir d’environ 30 ans. Que l’on soit une femme ou un homme, ces premiers signes du vieillissement ne sont généralement pas très bien accueillis et peuvent générer certains complexes. Heureusement, il est possible d’y remédier grâce aux différentes techniques que propose aujourd’hui la médecine esthétique. Les injections d’acide hyaluronique ou de botox font partie des plus couramment utilisées et garantissent de très bons résultats.

Quels sont les facteurs d’apparition des rides ?

Les rides sont un des effets du vieillissement naturel de l’organisme. Avec l’âge, la production d’élastine et de collagène diminue. Ces deux protéines fibreuses étant notamment responsables de l’élasticité et de la fermeté de la peau, celle-ci a tendance à se détendre. C’est d’autant plus le cas au niveau du visage, où la peau est plus fine et très exposée aux agressions extérieures. Elle perd ainsi de sa souplesse et des plis plus ou moins importants commencent à se former.

Si le vieillissement cutané est la cause majeure de l’apparition des rides, certains facteurs sont également susceptibles de favoriser ou d’accélérer ce phénomène :

  • Les facteurs génétiques. Cela peut sembler injuste, mais la génétique peut jouer un grand rôle dans le processus de vieillissement de la peau aboutissant à la formation de rides. Malheureusement, chacun est affecté différemment et il n’y a pas grand-chose à faire pour y remédier.
  • Les facteurs environnementaux. Contrairement aux causes génétiques, il est tout à fait possible d’avoir une influence directe sur les paramètres de son milieu. Ainsi, certaines pratiques comme le tabagisme ou la consommation d’alcool sont susceptibles d’accélérer le processus de vieillissement cutané et sont donc à proscrire. C’est également le cas d’une mauvaise alimentation, d’un manque de sommeil ou d’un niveau de stress trop important.
  • L’exposition au soleil. Les rayons UV présents dans la lumière du soleil ont une action néfaste sur la qualité de la peau et accélèrent son vieillissement. Une exposition trop prolongée ou trop intense sans protection favorise donc l’apparition de rides.

Comment lutter contre les rides en médecine esthétique ?

La médecine esthétique offre aujourd’hui différentes solutions pour atténuer les rides. Administrés sous forme d’injections, la toxine botulique et l’acide hyaluronique sont les deux produits les plus couramment employés. Grâce à leurs propriétés distinctes, ils permettent de traiter des types de rides bien spécifiques.

La toxine botulique pour combler les rides

La toxine botulique, plus connue sous le nom de botox, a pour effet de bloquer la contraction des muscles. Des injections précises et minutieusement dosées permettent donc d’inhiber la contraction de certains muscles faciaux responsables de ce qu’on appelle les rides d’expression (pattes d’oie, ride du lion, plis d’amertume, etc.). Le visage paraît ainsi plus détendu et relâché. Les injections doivent être réalisées par un praticien expérimenté afin de ne pas donner au visage un air figé.

L’acide hyaluronique pour faire disparaître les rides

L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans l’organisme présentant de nombreuses propriétés qui en font un traitement tout indiqué pour le comblement des rides dites statiques. Son double effet hydratant et volumateur lui permet tout d’abord de redonner de la souplesse à la peau et de combler les creux laissés par l’apparition des rides. De plus, il a pour effet de stimuler la production d’élastine et de collagène, pour une peau qui retrouve toute son élasticité et sa fermeté.

Faut-il choisir entre botox et acide hyaluronique pour lutter contre les rides ?

Comme ils agissent sur des types de rides bien distinctes, le botox et l’acide hyaluronique sont davantage des produits complémentaires que concurrents. Il est ainsi plutôt recommandé de les associer afin de rendre le traitement des rides plus complet, durable et efficace.

Publié le 31/01/2022 par le (dernière mise à jour le 03/08/2022)