Les chirurgiens esthétiques opèrent les lèvres génitales internes (les petites = la nymphoplastie) et/ou les lèvres externes (les grandes). La labiaplastie consiste à réduire leur taille. La chirurgie intime des femmes se développe mais qui est concernée par cette opération des lèvres génitales ? Et quelles sont les précautions à prendre avant une opération ?

La chirurgie des petites et/ou grandes lèvres pour lever une gêne fonctionnelle

De nombreuses femmes naissent avec des irrégularités, des asymétries, des petites lèvres trop larges, des grandes lèvres trop volumineuses… Ces aspects disgracieux sont accentués par le vieillissement, les grossesses répétées, les prises de poids. Quoi qu’il en soit, le résultat est une gêne fonctionnelle réelle. Ces femmes rencontrent des désagréments inflammatoires, inesthétiques et vestimentaires quotidiens. Sans compter les gênes au niveau sexuel.

Labiaplastie et grossesse : est-ce compatible ?

La labiaplastie n’interfère pas sur la maternité. Les cicatrices externes étant très discrètes, cela préserve les sensations et permet de conserver un aspect naturel. Opérer et solutionner la problématique des lèvres génitales permettrait même de faciliter l’accouchement.

Quelques recommandations avant une nymphopastie ou une labiaplastie

1. Arrêter la cigarette, une semaine avant l’opération
2. Arrêter la consommation d’alcool avant et après l’intervention
3. Ne pas prendre de médicaments anticoagulants ou d’anti inflammatoires comme l’aspirine. Ils pourraient favoriser l’augmentation des saignements pendant l’opération
4. Ne pas avoir de relations sexuelles le jour avant l’opération
5. Faire un point précis avec le chirurgien concernant tout traitement médicamenteux. Ne jamais interrompre un traitement post-opératoire sans l’avis du chirurgien.

Source : What is labiaplasty surgery

Publié le 24/06/2013 par le (dernière mise à jour le 27/02/2019)