Des statistiques récentes de l’Association Américaine de Chirurgie Plastique (ASPS), indiquent que la génioplastie (correction du menton) est l’intervention chirurgicale qui se développe le plus rapidement aux Etats-Unis.

La génioplastie ( chirurgie du menton) connaît une très forte progression. Trois raisons expliquent cette forte demande :

– l’essor des technologies de visioconférence
– une génération de baby boomers de plus en plus âgées
– le souhait de réussir sa carrière professionnelle

En 2011, la chirurgie du menton progresse plus que l’augmentation mammaire, les injections de Botox et la liposuccion réunis. Ce type d’intervention se développe à vitesse grand V aussi bien chez les femmes que chez les hommes de 20 ans et plus. La plus forte hausse de génioplastie est constatée chez les patients de 40 ans et plus.

Nombres de corrections du menton en 2011

– Toute population confondue : 20 680 (+71%)
Génioplastie chez les femmes : 10 087 (+66%)
– Génioplastie chez les hommes : 10 593 (+76%)
– Génioplastie chez les 20-29 ans : 2 750(+68%)
– Génioplastie chez les 30-39 ans : 2 587 (+69%)
– Génioplastie chez les 40-54 ans : 5 075 /(+77%)
– Génioplastie chez les 55 ans et + : 8 459 (+70% )

Le menton, premier révélateur de l’âge

« Le menton et le contour du visage sont parmi les premières zones du visage à se relâcher. Les gens considèrent la génioplastie comme un moyen de retrouver un physique jeune, au même titre qu’un lifting du visage ou qu’une chirurgie des paupières (blepharoplastie) » confirme le président de l’ASPS Malcolm Z. Roth, docteur en médecine. « Nous savons aussi qu’en se voyant régulièrement en vidéo chat, les gens remarquent davantage que la forme de leur visage n’est pas vraiment comme ils le souhaiteraient. Un implant au menton peut faire toute la différence.

Les chats vidéo influent sur la perception de soi

Lizette Stephens, manager dans une grande entreprise informatique, se trouve souvent en face à face avec des interlocuteurs du monde entier. Bien qu’elle apprécie les nouvelles technologies lui permettant de garder le contact, elle n’aime pas toujours l’image que celles-ci renvoient d’elle-même. « J’assiste à de nombreuse visioconférences, j’apparais sur beaucoup de photos et j’ai remarqué que mon double menton était très prononcé. Cela me gênait énormément. Je voulais faire quelque chose pour améliorer mon profil et marquer davantage la zone du menton. »

Soigner son apparence : un facteur de réussite professionnelle

Lizette Stephens s’est donc fait poser un implant au menton par le Docteur Darrick Antell, docteur en médecine membre de l’Association Américaine de Chirurgie Plastique à New York. Le Dr Antel, qui a étudié de nombreux profils de chefs d’entreprise précise : « Nous constatons que les PDG ont tendance à être grand, séduisants et agréables à regarder. Aujourd’hui nous nous rendons aussi compte qu’ils ont un menton plus prononcé. Il semble que les gens associent inconsciemment menton fort à autorité, confiance en soi et fiabilité.

Rester compétitif en entreprise amène donc de plus en plus de professionnels américains à songer à la chirurgie esthétique du visage.
Pour preuve, la hausse significative d’autres types d’intervention de chirurgie esthétique en 2011 :

– Augmentation des lèvres : +49%
– Implant aux joues : +47%
– Chirurgie laser et correction de la peau : +9%
– Comblement des tissus mous : +7%
– Lifting du visage : +5%

Source : Medical News Today

Publié le 04/02/2013 par le (dernière mise à jour le 27/02/2019)