Peu le savent mais le menton correspond à un tiers de notre visage ! Ainsi, il est un élément essentiel de l’harmonie du visage entier. Un menton fuyant est souvent, lorsqu’il est jugé inesthétique, source de nombreux complexes et d’un mal-être parfois handicapant au quotidien. La chirurgie esthétique du menton ou génioplastie permet de retrouver un profil équilibré et une estime de soi.

Qu’est-ce qu’un menton en retrait ?

Le menton est normalement la partie saillante située tout en bas du visage. Pourtant celui-ci est parfois en retrait.

Pour bien comprendre ce qu’est un menton fuyant, il faut s’intéresser à la structure mentonnière. Le menton correspond à l’os temporal et l’os mandibulaire (où sont implantées les dents).

Lorsque la mandibule est décalée vers l’arrière, le menton est rentré, en recul. Il est en retrait par rapport au reste du profil. On appelle cette anomalie esthétique la rétrogénie. L’angle entre le cou et le menton n’est plus bien dessiné et le cou paraît épais. Avec l’âge, ce défaut peut s’aggraver et entraîner d’autres pathologies comme :

  • Un désalignement des dents
  • Des troubles du sommeil
  • Des troubles de la respiration
  • L’apparition d’un double-menton

Cette anomalie est souvent héréditaire. Une génioplastie chirurgicale peut traiter le menton fuyant dès que l’ossification du visage est terminée chez un patient – vers l’âge de 20 ans.

La génioplastie en chirurgie esthétique pour corriger un menton en retrait ?

La génioplastie pour corriger un menton en retrait a pour objectif de rétablir l’équilibre du visage, notamment de profil en visant une ligne verticale imaginaire qui va du front jusqu’à la base du menton. L’opération vise à retrouver des proportions harmonieuses entre chaque partie du visage. Évidemment, chaque projet chirurgical est adapté aux demandes et aux attentes du patient. Il est possible d’avancer le menton en utilisant un implant mentonnier, en ayant recours à une greffe osseuse ou en avançant l’os du menton. Cela permet aussi de corriger dans le même temps la hauteur du menton ou une éventuelle asymétrie.

La pose d’un implant pour corriger un menton fuyant consiste en la pose d’une prothèse au niveau de l’os de la mâchoire inférieure. Pour avancer l’os du menton, le chirurgien le coupe et fixe un fragment osseux dans la position visée. Enfin, la greffe osseuse remodèle le menton en prélevant de l’os sur une autre partie du corps – le nez, par exemple. Ce procédé est surtout utilisé dans le cas d’une profiloplastie.

La génioplastie chirurgicale se pratique par voie endo-buccale. L’intervention nécessite une anesthésie générale et une hospitalisation. Après l’opération, il faut porter un pansement. Trois mois plus tard, il est déjà possible d’observer son nouveau profil, harmonieux et équilibré.

Comment savoir si la génioplastie est adaptée pour mon menton trop en retrait ?

Avant toute génioplastie, une consultation initiale est nécessaire. Elle permet au patient ou à la patiente d’échanger avec un spécialiste et d’expliquer ses besoins et ses attentes. Le docteur peut aussi analyser le menton du patient. Dans le cas d’une génioplastie chirurgicale, il examinera également sa dentition. Étudier attentivement les particularités de son menton permet au Dr Louafi d’établir un projet chirurgical adapté qui prend en compte la morphologie du visage du patient dans son intégralité.

Le Dr Adel Louafi et son équipe sont disponibles pour renseigner chaque patient et les accompagner dans leur projet.

Publié le 13/07/2022 par le (dernière mise à jour le 03/08/2022)