Le nez est l’élément central de notre visage. Il attire ainsi facilement l’attention des personnes qui nous entourent et concentre souvent de nombreux complexes. Heureusement, la chirurgie offre aujourd’hui des solutions pour permettre aux patients de corriger la taille et l’aspect de leur nez et ainsi retrouver confiance en eux. La rhinoplastie étant l’une des interventions les plus couramment pratiquées, elle offre des résultats très satisfaisants tout en garantissant la sécurité et le confort des patients.

En quoi consiste une rhinoplastie ?

Une rhinoplastie désigne une opération ayant pour but de corriger un défaut physique ou fonctionnel au niveau du nez. Cette intervention peut être indiquée suite à un accident ou pour traiter un défaut physique entraînant un handicap au quotidien. Il s’agit alors d’une opération réparatrice. Dans d’autres cas, l’intervention peut être pratiquée dans un seul but esthétique et vise alors à corriger une difformité causant au patient une gêne psychologique. Cela contribue ainsi à aider le patient à se sentir bien dans son corps et à retrouver confiance en lui.

Selon le type de correction à effectuer, il est possible de distinguer deux grands types de rhinoplasties que sont les rhinoplasties de réduction et les rhinoplasties d’augmentation. Une rhinoplastie de réduction permet de :

  • Raccourcir un nez trop long,
  • Remodeler un nez trop large ou trop épaté,
  • Corriger une bosse qui déforme l’arête nasale
  • Rectifier une pointe trop épaisse ou tombante,
  • Réduire des narines dilatées.

À l’inverse, une rhinoplastie d’augmentation permet de :

  • Rallonger un nez trop court,
  • Corriger un nez qui manque de projection,
  • Rectifier une ensellure trop marquée,
  • Combler les insuffisances de volume.

Pour ce genre d’intervention, le chirurgien procède généralement à une greffe de cartilage, qu’il prélève au niveau de la cloison nasale ou dans l’oreille. Si la quantité de cartilage y est insuffisante, il est possible de réaliser un prélèvement sur le cartilage des côtes.

Dans quels cas peut-on demander une rhinoplastie ?

Il existe différentes situations qui peuvent pousser un patient à vouloir recourir à une rhinoplastie. Tout d’abord, cette opération peut être réalisée pour corriger une malformation du nez entraînant une gêne respiratoire. On parle alors de rhinoplastie fonctionnelle. Le but est de permettre au patient de retrouver un confort de vie normal.

Une intervention chirurgicale du nez peut également répondre à un besoin purement esthétique de la part du patient. Il s’agit alors d’une rhinoplastie esthétique. L’objectif est de remodeler certaines parties, voire la totalité, du nez pour parvenir au résultat souhaité par le patient, tout en maintenant la fonction respiratoire intacte.

Enfin, une rhinoplastie peut être effectuée pour réparer un nez ayant subi un traumatisme ou présentant une malformation congénitale. Dans ce cas, on parle d’acte réparateur ou post-traumatique. La rhinoplastie réparatrice peut également être indiquée pour améliorer les résultats d’une première rhinoplastie (rhinoplastie secondaire).

À partir de quel âge peut-on demander une chirurgie du nez ?

La croissance du nez se termine vers l’âge de 16 ans. Il est donc médicalement possible de pratiquer une rhinoplastie dès cet âge. Le mineur doit toutefois être accompagné par un responsable légal. Il est cependant fortement conseillé d’attendre l’âge de 18 ans afin d’avoir la possibilité d’étudier scrupuleusement la question, surtout dans les cas de rhinoplastie esthétique. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un projet qui ne doit pas être pris à la légère et qui nécessite d’être mûrement réfléchi. La première consultation avec un chirurgien spécialisé est une étape cruciale lors de laquelle celui-ci pourra vous écouter et vous conseiller afin de vous orienter vers l’opération la plus adaptée à votre situation et à vos attentes.

Publié le 22/06/2022 par le (dernière mise à jour le 22/06/2022)